La fertilité, mettez toutes les chances de votre côté

Vous désirez avoir un enfant ? La période de fertilité optimale de la femme est de 18 à 30 ans. De 30 à 40 ans, il y a une augmentation de la perte foetale précoce (près de 96 % à 40 ans). L’échec de conception d’un premier enfant est de 6 % chez une femme âgée de 20 à 24 ans et de 30 % chez une femme âgée de 35 à 39 ans.

Cycle menstruel

Le cycle menstruel comprend trois phases : la phase folliculaire (avant l’ovulation), l’ovulation et la phase lutéale (après l’ovulation). Le jour 1 du cycle est le premier jour des menstruations.

La phase lutéale dure normalement 14 jours alors que la durée de la phase folliculaire varie. Si le cycle menstruel est régulier (28 jours), l’ovulation aura lieu vers le milieu du cycle, 14 jours après le début des dernières règles. Si votre cycle est irrégulier, il est plus difficile de prédire à quel moment se produira votre ovulation, mais cela est quand même possible.

Méthodes pour identifier les jours de fertilité

La méthode du calendrier

L’élaboration d’un calendrier du cycle menstruel vous permet d’estimer à quel moment vous êtes la plus fertile en supposant que l’ovulation se produit environ 14 jours avant la fin du cycle (autrement dit, avant le début des règles).

La méthode de la température basale

La température basale de votre corps, c’est-à-dire la température prise le matin avant de vous lever, de boire et de manger, s’élève de 0,2°C à 0,5°C après l’ovulation. Vous avez alors 24 heures ou moins pour la conception. La température basale se mesure avec un thermomètre de précision. Puisque la température peut s’élever suite à un manque de sommeil, une infection ou la consommation d’alcool, on l’utilise en association avec d’autres méthodes d’identification de la fertilité.

La méthode salivaire

La salive contient du sel qui se cristallise en séchant sur une lamelle de verre, formant un motif caractéristique selon la période du cycle. Au moment de l’ovulation, période où la quantité de sel est à son maximum, une forme ressemblant à des branches de fougère apparaît. Par contre, plusieurs facteurs peuvent influencer la quantité de sel dans la salive et ainsi fausser les résultats.

La méthode de la glaire cervicale (méthode Billings)

La glaire cervicale se modifie tout en suivant le cycle menstruel. Environ cinq ou six jours avant l’ovulation, la glaire cervicale devient plus translucide, élastique et gluante et l’écoulement vaginal est plus important. Il faut beaucoup d’expérience pour maîtriser cette méthode et il convient donc de la combiner à d’autres méthodes d’identification de la fertilité.

Les tests d’ovulation urinaires à effectuer à domicile

Les tests d’ovulation urinaires, comme celui de la marque Clearblue détectent le pic de LH (hormone lutéinisante) qui annonce l’ovulation. Ils identifient le jour qui précède l’ovulation et le jour même de l’ovulation, qui sont les jours les plus fertiles. Ces tests doivent être effectués plusieurs jours consécutifs pendant la période approximative d’ovulation. Vous devez donc être capable de déterminer cette période en vous basant sur les méthodes décrites précédemment.

Le moniteur de fertilité

Le moniteur de fertilité, par exemple le moniteur Clearblue, est un appareil d’auto-diagnostic qui identifie jusqu’à six jours de fertilité pour chaque cycle. Il fonctionne en détectant la concentration urinaire des deux hormones-clés, la LH et l’oestrogène. Un tel moniteur permet de déterminer à la fois la période de fertilité élevée (qui débute environ 5 jours avant l’ovulation) et les jours de fertilité maximale (le jour qui précède l’ovulation et le jour de l’ovulation).

Conseils pour accroître la fertilité

  • Consulter un médecin pour subir un examen général dès que vous planifiez une grossesse.
  • Opter pour une alimentation saine et diversifiée. Une perte excessive de poids peut influencer la production d’ovules et de sperme.
  • Faire des exercices modérés régulièrement. L’exercice physique aide à réduire le stress physique et émotionnel.
  • Pour les femmes, prendre quotidiennement un supplément de 0,4mg à 1mg d’acide folique, trois mois avant la conception et durant toute la durée de la grossesse. Dans certaines situations, une dose quotidienne de 5mg est recommandée. Prise avant le début de la grossesse, l’acide folique diminue de 50 % les risques de malformation du tube neural (système nerveux) chez le nouveau-né.
  • Cesser de fumer et de consommer de l’alcool ou des drogues. Ces substances diminuent la fertilité chez la femme et la production de sperme chez l’homme.
  • Pour les hommes, éviter le port de vêtements serrés et l’exposition des testicules à une chaleur excessive comme cela peut se produire dans un bain chaud ou un sauna. Le sperme peut se détériorer et mettre jusqu’à deux ou trois mois à se régénérer.

Quand devez-vous penser recourir à un traitement ?

En règle générale, les couples devraient consulter leur médecin et probablement recourir à un traitement après une année de rapports sexuels réguliers sans contraception n’ayant pas entraîné de grossesse.

Si l’un des énoncés suivants correspond à votre situation et qu’après six mois, vous n’avez pas réussi à provoquer une grossesse, il est préférable de consulter un médecin.

  • Femme âgée de plus de 30 ans.
  • Règles irrégulières ou absence de règles.
  • Problèmes répétés d’avortement spontané.
  • Utilisation antérieure d’un dispositif contraceptif intra-utérin (DIU) (ou stérilet).
  • Antécédent de maladies transmises sexuellement (MTS).
  • Chirurgie antérieure à l’abdomen de l’un ou l’autre des partenaires.
  • Renversement d’une stérilisation chirurgicale de l’homme ou de la femme.
  • Endométriose.
  • Écoulements mammaires.
  • Femme souffrant d’hirsutisme (acné et pilosité excessive).